Rechercher
  • Pascaline

Le langage de l’âme

Mis à jour : févr. 16


C’est fascinant, lorsqu’en prenant un peu de recul, nous commençons à comprendre les choix que nous faisons. Souvent, ces choix ne sont pas dictés par l’élan de notre âme mais par des raisons de confort ou de peur, d’ignorance parfois.


A 17 ans, j’ai dû faire un choix d’études supérieures et j’avais envie d’étudier la psychologie. J’adorais observer les gens et je voulais comprendre les comportements humains et aider les personnes dans ce cheminement subconscient. Malheureusement, je me suis heurtée aux avis négatifs de mon entourage. A commencer par mes professeurs qui ne croyaient pas en mes capacités scientifiques et qui me conseillaient des études linguistiques. D’autres personnes m’ont mis en garde contre la folie qui guette les psys à force d’écouter des personnes qui ne vont pas bien dans leur tête... !


Bref, j’ai pris peur et je me suis inscrite dans une faculté d’interprétariat et traduction.

Persuadée que toutes ces personnes en savaient plus que moi sur moi, je me suis laissée influencer et j’ai suivi le chemin le plus confortable, un chemin rassurant, tracé, sans trop de challenges personnels à relever.

Aujourd’hui, avec le recul, je m’aperçois que mon âme a trouvé des détours créatifs pour me reconnecter à cette envie d’explorer les méandres mystérieux de la psyché humaine. L’étude approfondie des langues étrangères m’aura finalement menée vers la seule et unique langue universelle, celle du langage de l‘âme.


Le chemin parcouru a été nécessaire, instructif et fondateur. Il a peut-être été plus long que nécessaire, mais au final, aujourd’hui je fais ce que j’aime. Enfin. Car je me suis écoutée. Le comportement humain avec tout ce que cela comporte, des émotions en passant par les maladies de l’âme, le mental et l’égo, sont autant de sujets que j’ai la chance d’explorer de jour en jour au travers des formations, des lectures, ma pratique de yoga et les échanges avec les personnes qui me partagent leurs expériences. Je n’ai pas suivi la filière scientifique, j’ai suivi la filière philosophique et instinctive, moins limitée et plus proche de l’univers quantique, avec les extravagances qu’on lui impute. Un univers qui n’a pas beaucoup de valeur aux yeux du monde occidental, car pas quantifiable, pas déchiffrable, pas vérifiable car imprévisible. Ce qui compte pour moi c’est qu’il soit tout aussi Véritable, et cela personne d’autre que moi peut en attester.

"No one can listen to your body for you... To grow and heal, you have to take responsibility for listening to it yourself."

Jon Kabat-Zinn


46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout