Rechercher
  • Pascaline

Monnaie sonnante et trébuchante


Quand la lecture d’un livre fait surgir le souvenir d’une photo, cela donne ce petit partage de phrases que je m’empresse de coucher sur le papier, avant que l’idée ne s’envole.

Dans le livre « Les treize mères originelles, la voie initiatique des femmes amérindiennes », j’apprends à comprendre la Médecine de chacune de ces anciennes Grands-Mères.

La Mère de Clan de la première lune est appelée

« Celle qui Parle à ses Proches ».

Grâce à elle, nous apprenons que nous sommes parents les uns des autres dans cette famille planétaire peuplée d'arbres, d'animaux, de pierres, de nuages et de toutes les autres formes de vie. Jamie Sams, l'auteure du livre écrit : « Ce cycle est protégé par la couleur orange. Chaque fois que nous voyons une plume, une pierre, une fleur ou un coquillage avec de l’orange, les leçons que cette Sœur ou Frère peut nous enseigner portent sur les liens de parenté, la qualité de relations véritables, le respect et/ou la communauté avec tous les êtres. »


Ces petits coquillages orange au creux de ma main me relient aux femmes qui m’ont précédée et qui viendront après moi. Les ‘couteaux’ qui représentent la monnaie unique et officielle pour se procurer de jolies fleurs en papier crépon à la côté belge, sont en réalité bien plus que de l’argent.

C’est de l’or qui coule des cœurs des mères, des grands-mères, des tantes, des marraines, des filles et de toutes ces femmes qui, reliées entre elles, perpétuent ce geste. Le geste, ancrée en elles, de ramasser des couteaux sur le sable, depuis qu’un matin d’été de leur enfance, on leur en a offert une poignée.

Mes filles ne vendent (déjà) plus de fleurs sur la plage. Pourtant, mes yeux continuent de chercher ces petits coquillages et je continue de les ramasser en pensant (déjà) à tous ceux qui suivront.

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout