top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPascaline

Si l'eau m'était comptée

Dernière mise à jour : 14 mai

6 mai. Arrivée à la gare d'Uno. Je ne savais pas encore qu'en son nom la gare détenait une perle que j'allais trouver sur une des petites îles pyramidales de la baie de Seto au Japon. L'île de Naoshima m'a offert simplicité, beauté et art. Trois ingrédients qui m'ont aidée à intégrer les profondes activations et rencontres que j'ai vécues depuis mon arrivée au Japon. L'architecture de Tadao Ando aux lignes pures préparait le terrain pour l'île de Teshima où nous sommes arrivés le lendemain. Dans son musée qui ne contient qu'une seule œuvre d'art, toutes les prises de conscience ont culminé dans une goutte d'eau, dans une seule œuvre appelée "Matrice " Un espace d'une beauté à couper le souffle où l'eau jaillit d'une source, ici et là, par des petits trous dans le sol. Les gouttes d'eau forment des filets d'eau qui glissent vers une flaque. Parfois les filets se désagrègent et trouvent d'autres gouttes, s'unissant à nouveau pour voyager ensemble vers le plan d'eau. D'autres gouttes retombent dans les petits trous jusqu'à la source et n'arrivent pas jusqu'à la destination finale. J'étais assise là à regarder les gouttes d'eau faire leur voyage, accompagnées de la lumière, du vent et des chants des oiseaux qui entrent par les deux ouvertures et entrent en résonance avec le voyage de l'eau. Plongeant calmement dans cette Matrice, entre mes filles et mon mari qui gardait l'espace, les larmes commencèrent à jaillir de mes trous oculaires. J'ai pensé à toutes les personnes qui m'ont aidée à progresser sur mon chemin d'éveil, à celles dont j'ai dû me séparer, à celles qui se sont évaporées naturellement, à celles que j'ai retrouvées, à celle qui n'ont pas eu la chance de faire le voyage jusqu'au bout et à celles que je n'ai pas encore rencontrées. Toutes ces connexions, passées, présentes et futures se mélangeaient dans le mouvement des filets d'eau qui coulaient sur le sol de la Matrice.

Au moment où la goutte d'eau rejoint la flaque, elle y rentre seule. Ce passage ne peut se faire qu'avec Soi. Des gouttes d'eau perlaient silencieusement sur mes joues et j'ai dû rassurer ma fille que ce n'étaient que des larmes de joie de rentrer à la maison. La séparation n'existe pas. L'Unité enfin. Arrigato Uno. L'art sauvera le monde.


Les images ne sont pas autorisées à l’intérieur de la Matrice. Celle-ci provient du site Web du musée d’art de Teshima.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page